Les Ellioticiens attendent le krach du siècle

Si je m’en réfère à la théorie des vagues d’Elliott, il ne faut pas faire attention aux derniers rally sur les indices boursiers. On se rappellera mon post sur Peter Praet et la bulle de l’optimisme. Son intention était de mettre en évidence le tournant des années 2000 comme la fin d’une vague 5 commencée aux débuts des années 80 et l’entrée dans une correction en ABC. A peu près tous les elliotticiens s’attendent à ce que le point C (la fin du grand marché baissier de ces dernières années) s’achève dans un krach de même nature qu’en 1929 (-89% au final). On parle donc d’un CAC à 3 chiffres, peut-être même d’un DJIA à 3 chiffres.
La théorie des vagues d’Elliott n’est pas une pure discipline chartiste, c’est avant tout une analyse de la diffusion des humeurs sociales. De même que le point 5 doit correspondre à un pic d’optimisme, le point C doit correspondre à un creux de pessimisme. Or, de façon évidente, nous ne l’avons pas encore atteint.
Aujourd’hui, la majorité des petits investisseurs pensent que nous sommes juste dans un mauvais moment qui passera comme toujours et qu’il suffit de serrer les fesses et d’attendre, comme ils l’ont à chaque fois fait dans le passé. La population globale est dans le même état d’esprit et pense sauver le modèle social européen par un peu de rigueur budgétaire, une chasse à la fraude et quelques années difficiles. Rien de symétriquement comparable à l’excès d’optimisme de 2000. On est encore loin, ne serait-ce que de la mentalité de la fin des années 70, qui pourtant était une crise de niveau inférieur. Souvenez-vous, la Fraction Armée Rouge, Action Directe, les assassinats de politiciens et les attentats aveugles. Le tout sous les hululements des Sex Pistols. Ca, ça ressemble déjà plus à un creux de pessimisme !
La personnalité des sous-vagues a également son importance.
La vague 1 est perçue comme un pure problème de spéculateurs, comme la crise de 2008 n’était normalement qu’un problème de subprimes aux USA. C’est pendant la vague 3 que l’importance de la vague commence à être perçue par le grand public. Le gap fréquent à la 3.3 marque « le point de reconnaissance », c’est-à-dire la prise de conscience collective du phénomène en cours. La vague 5 correspond enfin à l’action entraînée par la prise de conscience de la vague 3.
A ce niveau également, on peut sentir qu’on est quelque part dans une vague 3 mais avant la 3.3. Les questions, jusqu’ici purement académiques, de défaut souverain, de credit crunch, de courbes des taux, d’inflation/déflation deviennent monnaie courante dans la bonne société. Les agences de rating, inconnues du grand public il y a encore 3 ans, sont au centre de toutes les attentions. La conscience que quelque chose d’important est en train de se jouer se répand dans la population. Lorsque Monsieur tout-le-monde, dont la fortune est plus grande que celle du Roi d’Angleterre, va commencer à en tirer les conclusion sur la gestion de son épargne, aucune bourse au monde ne lui résistera.
Pour le décompte à très long terme des vagues d’Elliott sur le Dow Jones, je vous revoie chez Daneric.
L’objectif de la correction en cours est de revenir dans le range de la vague IV en rose, c’est-à-dire quelque part entre 700 et 1000 points. D’incurables optimistes pensent qu’on peut s’arrêter au niveau (4) d’ordre inférieur, c’est-à-dire vers 2500.
Une seule chose est sûre, serrer les fesses ne sera pas suffisant !
Catégories : actualité, economie, trading | Tags: , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :