Les pays européens transfèrent leur dette vers leurs citoyens

Le graphique ci-dessous illustre le transfert du risque souverain espagnol et italien des fonds étrangers vers les ressortissants des pays en question. Nous avons connu le même phénomène en Belgique lors de la panique de novembre 2011 lorsque les citoyens belges ont sauvé le pays en se ruant sur les emprunts Leterme.

Si on veut voir le mauvais côté des choses, on se dira que les particuliers sont les derniers pigeons à plumer et qu’ils achètent toujours au pire moment avant le krach final. Par contre, si on est optimiste, on se dira qu’il reste suffisamment d’épargne disponible prête à s’investir en Europe du moment qu’on lui offre un rendement correct.

Pour notre part, nous pensons qu’il y a un peu des deux et que la hausse des taux générée par le krach généralisé des dettes souveraines permettra de réorienté la richesse vers l’épargne plutôt que la consommation, offrant ainsi à l’Europe une nouvelle ère de croissance. Mais Il faudrait d’abord que la BCE abandonne son irresponsable politique de taux éternellement bas.

Visualizing Europe’s « Ponzi Patriotism » | ZeroHedge.

Catégories : economie | Tags: , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :