Articles tagués : taux

La bulle financière sur la dette allemande atteint son point haut

D’après l’Echo.

« Pour la pre­mière fois, l’Al­le­magne a em­prun­té mer­cre­di sur le mar­ché obli­ga­taire avec un cou­pon zéro, c’est-à-dire qu’elle ne paie­ra pas d’in­té­rêt sur cette dette.

La Bun­des­bank, char­gée de l’opé­ra­tion, a in­di­qué avoir levé 4,55 mil­liards d’euros d’obli­ga­tions à deux ans (Schatz). La de­mande a été forte: plus de 7,74 mil­liards d’euros d’offres ont été re­çues.

→ Le taux de ren­de­ment moyen, qui ré­sulte du rap­port entre l’offre et la de­mande, est res­sor­ti à un ni­veau quasi nul (0,07%), un nou­veau plus bas his­to­rique pour des obli­ga­tions al­le­mandes de ce type.

Et en jouant sur le rap­port entre l’offre et la de­mande, en ne pla­çant pas la to­ta­li­té de l’émis­sion (sur les 5 mil­liards d’euros pré­vus, la Bun­des­bank a re­te­nu 455 mil­lions d’euros pour le mar­ché se­con­daire), l’Al­le­magne a tech­ni­que­ment em­prun­té à taux zéro.

C’est la pre­mière fois que l’Al­le­magne émet­tait une obli­ga­tion à cou­pon zéro, toutes échéances confon­dues. Le pays peut se per­mettre ce luxe grâce à son sta­tut pri­vi­lé­gié de « va­leur sûre » en Eu­rope, ren­for­cé par la mon­tée ac­tuelle des in­cer­ti­tudes sur une sor­tie éven­tuelle de la Grèce de l’euro. »

Cerise sur le gâteau ! On vous garde le meilleur pour la fin

« L’Al­le­magne n’a ce­pen­dant pas l’in­ten­tion d’émettre des obli­ga­tions à des cou­pons né­ga­tifs, a pré­ci­sé l’Agence fi­nan­cière: « Un cou­pon de 0% reste pour l’ins­tant la li­mite ». »

viaGros succès pour l’émission à taux 0% de l’Allemagne: L’Echo.

Maintenant que le taux zéro est atteint, il n’y a plus qu’un chemin possible. Quelque soit la période de stabilité, le mouvement suivant se fera à la hausse. Et puis viendra la question du défaut allemand.

Catégories : actualité, economie | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Les pays européens transfèrent leur dette vers leurs citoyens

Le graphique ci-dessous illustre le transfert du risque souverain espagnol et italien des fonds étrangers vers les ressortissants des pays en question. Nous avons connu le même phénomène en Belgique lors de la panique de novembre 2011 lorsque les citoyens belges ont sauvé le pays en se ruant sur les emprunts Leterme.

Si on veut voir le mauvais côté des choses, on se dira que les particuliers sont les derniers pigeons à plumer et qu’ils achètent toujours au pire moment avant le krach final. Par contre, si on est optimiste, on se dira qu’il reste suffisamment d’épargne disponible prête à s’investir en Europe du moment qu’on lui offre un rendement correct.

Pour notre part, nous pensons qu’il y a un peu des deux et que la hausse des taux générée par le krach généralisé des dettes souveraines permettra de réorienté la richesse vers l’épargne plutôt que la consommation, offrant ainsi à l’Europe une nouvelle ère de croissance. Mais Il faudrait d’abord que la BCE abandonne son irresponsable politique de taux éternellement bas.

Visualizing Europe’s « Ponzi Patriotism » | ZeroHedge.

Catégories : economie | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

20 ans de baisse des taux

Toujours sur l’excellent site ZeroHedge, un magnifique graphique de l’évolution des taux d’emprunts des principaux Etats occidentaux. Deux scénario désormais. Soit la tendance continue et les taux passent au-dessous de zéro, ç’est-à-dire faire que le prêteur payera pour que l’emprunteur daigne accepter son argent. Même dans un monde en déflation, ça n’a pas beaucoup de sens. Soit la tendance s’inverse et nos Etats vont devoir apprendre à vivre dans un monde où les taux d’intérêts montent régulièrement et où chaque refinancement de la dette coûtera plus cher que le précédent. Nous pensons que le système est tout simplement incapable de faire face à cette nouvelle réalité. Les conséquences en ont déjà été exposées sur ce blog.

Project ‘End-Up-Like-Japan’ Continues | ZeroHedge.

Catégories : economie, histoire | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :